Caractère du chat ragdoll : Comportement et caractéristiques

Caractère du chat ragdoll : Comportement et caractéristiques

Le célèbre Ragdoll ou chat « poupée de chiffon » fut introduit aux États-Unis par la Californienne Ann Baker, une éleveuse de chats persans. De tous les félins, il se distingue par son énorme taille, mais surtout par sa nature molle, d’où la comparaison avec la poupée de chiffon. Le Ragdoll a en effet la particularité d’être très doux et mou lorsqu’on le porte dans les bras. Sa délicatesse se ressent davantage avec sa fourrure blanche naturellement cotonneuse et d’aspect velours.

La popularisation du chat Ragdoll à travers l’USA

À l’origine, le chat Ragdoll n’était pas très répandu, seule Ann Baker avait l’exclusivité de son élevage. La première Ragdoll qu’Ann Baker avait en possession s’appelait Joséphine. Cette chatte était à l’origine de la popularité de la race de Ragdoll aux États-Unis. Tout a commencé à la suite d’un accident, quand Joséphine fut renversée par une voiture et par la suite, subi une opération. La chatte n’avait pas de séquelles. Seulement, elle devenait très douce comme un agneau quand Ann Baker la portait. C’est à ce moment-là que la Californienne eut l’idée de multiplier la race de Ragdoll et de le faire connaître un peu mieux.

Le caractère « mou » du Ragdoll : entre le mythe et le bien-fondé

Le Ragdoll ne sortait jamais ses griffes, même quand il est touché par un inconnu. Au contraire, ses muscles se relâchaient et il devenait très mou. Ann Baker a voulu en faire un argument commercial pour cette qualité rare que les chats n’avaient pas sûrement en commun. Elle prétendait que le Ragdoll avait hérité des dons d’extra-terrestres. Les scientifiques se fondent pourtant sur l’accident qui a ramolli Joséphine et dont ses petits ont hérité des gènes.

Reconnaître un Ragdoll : ses caractères et qualités

Concurrençant de près le Maine Coon, le Ragdoll est un gros matou de taille massive dont le poids flirte les 9 kg. Il se reconnaît très facilement par sa fragilité et son inertie. Il se relâche complètement que l’on ne ressent plus son poids lorsqu’on le porte. Son charme physique se conjugue assez bien avec sa douceur. Ses yeux d’amandes envoûtent avec sa couleur aigue-marine et ses extrémités biseautées. Sa tête triangulaire sur la partie postérieure et ronde au niveau des mâchoires, s’harmonise avec le contour de ses yeux. Son cou est agrémenté d’une collerette velours. En effet, sa fourrure généreuse distingue aussi le Ragdoll. C’est une belle robe cotonneuse qui peut prendre diverses couleurs, dont le coulourpoint, seal point et mitted. Le poil mi-long couvre bien tout son corps et lui permet d’avoir une queue avec un beau panache. Le Ragdoll est aussi de nature très tendre, affectueuse et calme. C’est un chat équilibré qui n’est jamais agressif.

Les défauts du Ragdoll

À force d’être trop tranquille, le Ragdoll est parfois vulnérable aux accidents, car il ne miaule pas assez. C’est ainsi qu’on peut perdre facilement sa trace. Si les propriétaires adorent le fait qu’il soit doux comme une peluche, les scientifiques lui reprochent sa laxité.